Logiciels



En général, un PC (portable ou de bureau) se compose de deux parties : le logiciel et le matériel. 

Hardware est en fait un terme générique utilisé en vue de désigner l’ensemble des éléments physiques qui le composent, à savoir la mémoire RAM, la carte mère, le moniteur, l’armoire, et bien d’autres. 

Le logiciel, quant à lui, est fondamentalement tout ce qui donne au PC les instructions essentielles afin d’exécuter une fonction spécifique. Il s’agit particulièrement des programmes utilisateur, des pilotes de périphériques, des jeux, du système d’exploitation… 

Un logiciel informatique est ainsi composé d’une palette d’instructions, qui est généralement exécutée et interprétée par une machine virtuelle ou un processeur. Désormais, il peut être classé en fonction de son degré de standardisation : le logiciel spécifique, conçu pour un type de client et un usage particulier ; et le logiciel standard, destiné notamment au grand public. 

Aujourd’hui, il est devenu un peu difficile de classer les différents types de logiciels (Antivirus, système d’exploitation, etc.) tant ils sont nombreux. Cependant, on peut les distinguer en fonction de leurs usages qu’ils soient technologique ou juridique. 

Quels sont les différents types de logiciels informatiques ? 

En fait, on peut désormais établir une hiérarchie des logiciels : les logiciels d’application qui exécutent des tâches bien précises (navigateurs, lecteurs musicaux et vidéo, applications de réseaux sociaux, éditeurs, calculatrices, etc.) ; le logiciel système, ou le système d’exploitation, qui établit une relation directe entre la machine et l’être humain, comme par exemple iOS, MacOs, Windows, Linux ou encore Android ; les logiciels de programmation qui sont conçus afin d’élaborer de nouveaux logiciels et de nouveaux programmes ; et finalement, le logiciel antivirus qui agit comme une protection contre les menaces, telles que les pirates informatiques.

Il est à noter que le logiciel antivirus est un outil indispensable pour la stratégie de sécurité informatique globale des sociétés et la sécurité en ligne. L’antivirus protège désormais contre les cybermenaces (logiciels-espions, cheval de Troie, spyware, ransomware, phishing, etc.), fuites de données et bien d’autres vulnérabilités.